Course à obstacles

« Courses à Obstacles » : Quel spectacle !

Adepte de ce type de course depuis son arrivée en France, j’ad-o-o-o-o-o-re ce type d’évènement qui se pratique en groupe, en famille ou entre amis !

Pas du sport pour certains ? Pas de la course pour d’autres ?

Fun ou dangereux ?

Pour les novices : il s’agit d’une épreuve sportive de course à pied, sur un parcours plus ou moins long, sur lequel sont disposés des obstacles à franchir du style « parcours du combattant », selon des difficultés variables.

Au programme à déguster sans modération : Ramper dans la boue sous des fils barbelés, escalader des murs de bois ou d’énormes bottes de paille, plonger dans l'eau glacée, zigzaguer à travers des fils électrifiés après être tombés dans un bassin d’eau

IMG_3869.JPG
photo 090320 102.JPG

fraîche, glisser dans un tunnel obscur, franchir des fosses de boue ou des bacs remplis de glaçons … en courant toujours entre chaque étape bien entendu !  

Il est vrai que se précipiter entre deux points du défi est parfois inutile si l’appréhension devant l’obstacle suivant ralentit le flux … sauf pour se réchauffer lors des épreuves hivernales !
A mon menu préféré : le cochon pendu sur une corde dressée au-dessus d’un bassin de boue. Pas de bras pour moi, veut dire une chute inévitable dans ce magma grisâtre …. Et sans chocolat !
J’entends la critique : ce n’est pas du sport car pas de chrono. Justement mon cher Watson, c’est un des atouts de ce challenger que de vivre une activité pédestre sans barrière horaire dans le ventre ! Et le plaisir dans tout ça ? Un certain Gilbert Keith Chasterton, poète mais surtout polémiste anticonformiste décédé en 1936 a écrit : 

“La vie est une chose trop importante pour se prendre au sérieux "

Il résume bien ma philosophie de vie !

« J’aime » parce que c’est amusant quand les rires se conjuguent avec les muscles, parce que l’ambiance joyeuse est amplifiée par une musique à fond dans une ambiance survoltée, et surtout que la solidarité s’impose à chaque instant pour que le groupe progresse réuni.

Tout comme la gentillesse est parfois associée à tort, à une qualité ringardisée, je milite pour maintenir l’humour dans les activités de groupe, comme facteur d’équilibre. Il ne prive pas de la profondeur de pensées.

Ne pas craindre le ridicule, rire tout simplement et rire ensemble ancre des journées-mémorables de plaisir partagé. La torture n’est pas forcément où l’on croit. Le plaisir est toujours au rendez-vous des ambitions que l’on se donne !

IMG_3877.JPG